Vidéos N°01. Audition de la tutelle le 18 février 2015

Commission des Finances, de l’économie générale et du contrôle budgétaire

Mission d’évaluation et de contrôle « Les chambres consulaires, leurs missions et leurs financements »

Audition, ouverte à la presse, de :
M. Renaud RICHÉ, sous-directeur des chambres consulaires au service de l’action territoriale, européenne et internationale à la Direction générale des entreprises, au ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique,
MM. Bernard LAVERGNE, chef du bureau de la tutelle des chambres de commerce et d’industrie, et
Pierre REBEYROL, chef du bureau de la tutelle des chambres des métiers et de l’artisanat.

 

Audition de la tutelle du 18 février 2015
Téléchargez le compte rendu officiel

 

 

Un commentaire concernant “Vidéos N°01. Audition de la tutelle le 18 février 2015

  1. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la tutelle sans qu’on vous en lâche rien dans vos CCI.
    Une des plus instructives des auditions de la MEC, celle des hommes de Bercy commentant notamment
    Les épisodes successifs de la normalisation du réseau
    Préparation du comestible avec le rapport IGF
    Attendrissement avec le pacte de confiance
    Cuisson avec les PLF
    Mise en sauce avec la Loi Nôtre et les distributions de compétences aux EPCI
    Par ailleurs, la description du terrain consulaire avec une CCI France promue à cannibaliser le réseau pour cause
    de jacobinisme renaissant, qui serait dans un état de négociation « politique » permanent avec les CCIR, nous donne
    à réfléchir sur l’entropie ambiante.
    Autre aspect cocasse, un voile levé sur le jeu de poker menteur traditionnel avec la tutelle, ses enjeux et ses méthodes.
    Couverture presque intégrale du budget des CCIT par des valeurs mobilières, plans de licenciements médiatisés sur fond
    d’acquisition d’immeubles cash,.. Les agissements de même type des cotisants au syndicat des DG et autres farceurs
    ne sont quand à eux pas évoqués. Il est vrai que la solidarité de corps, ça existe dans la Fonction Publique et par extension
    les agents de droit public.. Pour FO-cci, l’affaire est entendue, nous sommes le syndicat des petits, humbles hussards de la Grande Armée…
    La distinction entre CCI et CMA, ici élargie en osant une comparaison marchands/artisans, est pratique mais néglige l’Industrie.
    Une montée en puissance du patron de Haulotte group à l’IUMM reverdira t’elle la prairie dévastée ?
    En définitive, on comprend mieux à la lumière de cette audition, pourquoi les conseillers des présidents en Commissions paritaires locales,
    pouvaient afficher tantôt leur exaspération, tantôt leur grosse fatigue, devant les misères subies de la tutelle, alors même que localement,
    on pouvait maintenir des relations très détendues et limite festives avec ses représentants locaux, qui au passage n’ont pas été
    privés de NAO, eux !!

Laisser un commentaire